C.C.F.D.

CCFD CAREME
CCFD TERRE SOLIDAIRE.png

Notre contact local :

Liliane MAGNIEZ 03 26 53 89 59

CCFD DON
Capture d’écran 2021-03-06 à 01.44.11.
DON CCFD

Au cours de la célébration des Cendres, les enfants ont reçu une enveloppe "Bol de Carême". Elle contient une tirelire à monter soi-même pour récolter des dons à destinations des associations qui oeuvent pour les pauvres en France et dans le monde, un calendrier pour suivre, jour après jour, le parcours du Bol de Carême, des fiches découvertes de 5 pays, des conditions de vie et des recettes de ces pays à cuisiner en famille, des fiches associations, des prières. C'est une action à vivre en famille. Les tirelires seront rapportées le 5ème dimanche de Carême, aux messes du 21 mars. Elles seront remises au service diocésain de la catéchèse, l'argent ira aux diverses associations et une part ira au Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement-Terre Solidaire (CCFD-TS)

Comité Catholique contre la faim et pour le Développement

Journée du secteur CCFD-Terre Solidaire


Depuis 55 ans, à l’initiative des évêques de France, le CCFD- Terre Solidaire se tient à l’écoute des cris et des espoirs de ceux qui sont loin, il veut être proche de leurs attentes et agir avec les oubliés du monde. Il est à côté de ceux et celles qui luttent contre les causes de la faim dans le monde. 29 mouvements et services d’Église participent à son animation ( ACE, CMR, JIC, Conférence de St Vincent De Paul…).

Le CCFD appelle les chrétiens au partage financier pendant la campagne de carême, notamment lors de la collecte du 5ème dimanche de carême.


Rompant avec les pratiques d’assistance, le CCFD finance 753 projets dans 63 pays du sud et de l’est du globe. Ces projets qui couvrent des domaines très différents sont mis en œuvre par des partenaires locaux qui veulent inventer des solutions pour maîtriser leur destin.

Reconnu d’utilité publique en 1994, le CCFD s’appuie sur un réseau de 15000 bénévoles partout en France.

Lors des JMJ à Cracovie en juillet 2016, le pape François s’adresse aux jeunes : « voulez-vous changer le monde ? » leur-a-t-il demandé à plusieurs reprises.

Cette interpellation nous est adressée, à chacun, chaque temps de carême qui est un temps de conversion.

Il faut consentir à laisser l’Esprit nous conseiller et nous faire proches de ceux qui sont ici comme de ceux qui sont loin.

« Avec nos différences, tissons ensemble une Terre solidaire »